Guide : le SEO pour les nuls (épisode 1)

Le SEO pour les nuls (épisode 1) ou petit guide pour expliquer à votre patron pourquoi ce n’est pas si simple…

 

Vous n’êtes ni un expert du web, ni un geek de la génération Y. Vous lisez et entendez parler régulièrement de « SEO » ou « Référencement naturel ». On vous dit que votre site n’est ni optimisé SEO ni responsive. La responsable marketing vous restitue des statistiques analytics et vous vante le positionnement Google de votre concurrent principal. Vous savez que la génération de leads se passe principalement sur Internet. Bref, vous savez tout cela mais vous avez l’impression de lire du charabia : ce guide est pour vous.

La prospection téléphonique est l’ADN de Commsoft. Soucieux d’être toujours plus qualitatif dans l’aide au développement commercial, Commsoft a opéré sa transformation digitale dans un seul but : fournir plus de RDV et de leads qualifiés en combinant l’appel sortant et la génération de leads entrants. Qui dit « transformation digitale », dit « SEO » et marketing digital.

Nous ne ferons pas de vous ici un expert SEO mais aborderons les éléments de base à connaître pour être « Google friendly », vous familiariser avec le référencement naturel et pouvoir à l’occasion briller à la prochaine réunion !

icone internet article SEO pour les nuls

Qu’est-ce que le SEO ?

Search Engine Optimisation : Référencement naturel, s’oppose donc au référencement payant (SEA que nous aborderons dans un autre article) et compose l’une des actions visant à améliorer la visibilité et le trafic d’un site internet en améliorant son positionnement dans les moteurs de recherche.

Pourquoi faire ?

Le but est de positionner son site ou ses pages web sur les mots-clés correspondants aux requêtes tapées par les internautes. Dans la mesure où il existe des milliers de sites correspondants aux mêmes mots clés que vous, toute la difficulté est donc de maintenir un bon positionnement sur le long terme. Plus de 90% des recherches internet sont effectuées via Google. Ainsi les critères de référencement de Google seront la priorité de tout site internet qui souhaite référencer son site.

Comment faire ?

Il existe un certain nombre de techniques, qui relèvent pour la plupart d’un savoir-faire d’expert, mais en appliquant quelques règles de base lors de la conception d’un site par exemple, vous limiterez les efforts sur le long terme car c’est une activité avant tout chronophage. Le référencement naturel s’oppose au payant et nécessite essentiellement du temps !

Ce qu’il vous faut pour un bon SEO :

  • Un site responsive ou site web + version mobile
  • Du contenu riche et de qualité
  • Google analytics et webmasters tools (ça c’est déjà un peu technique…)
  • Un accès au back office en tant qu’administrateur du site internet (évident, et pourtant…)
  • Du temps et de la patience !

icone google article SEO pour les nuls

Comment être « Google friendly » ?

Google prend en compte 4 éléments essentiels pour qu’il vous aime et vous référence :

  1. La sémantique

    Bien choisir ses mots clés. Par exemple, est-ce mieux pour moi de me positionner sur le terme « prospection commerciale » ou « génération de leads » ? Ou bien encore « marketing digital » ? Il faut s’assurer que vous vous positionnez sur les termes que recherchent réellement les internautes, voire sur une suite de mots tels que « SEO pour les nuls » plutôt que « SEO » uniquement.

  2. L’optimisation du contenu

    Il ne suffit pas de bien choisir ses mots, il faut savoir rédiger et être pertinent quant à une recherche éventuelle sur un thème donné. Bien écrire signifie que le texte répondra aux attentes et recherches des internautes, sera assez étoffé, dense et complet.

  3. L’optimisation technique

    Elle consiste à optimiser techniquement son site. J’entends par là dans la structure même du site, son architecture, indexation, balisage, images, code…etc.

  4. Le linkbuilding

    Le linkbuilding, c’est la popularité d’un site. Google se base sur le nombre de liens entrants et sortants qui réfèrent à votre site et donc à sa popularité. Plus vous aurez de liens (pertinents) pointant vers votre site, plus google jugera de votre intérêt en terme de suggestions. Si votre concurrent à 2000 liens et votre site seulement 30, Google jugera le site de votre concurrent plus pertinent que le vôtre. Il ne s’agit pas de jouer uniquement sur la quantité, mais également la qualité des liens.

Les pénalités principales Google à connaître :

  • Les sites ayant un ratio nombre de pages / qualité des pages trop faible
  • Le linkbuilding des sites s’il s’avère trop artificiel
  • La duplication des contenus inutiles
  • Les animations flashs, pas de sitemap
  • La rapidité de chargement sur différents supports

Par quoi commencer ?

  1. On audite son site : soi-même ou via un expert, auditer permet de savoir ce qu’il y a à améliorer et comprendre l’ampleur du chantier à mettre en oeuvre. Il existe beaucoup d’outils gratuits sur la toile mais je vous en recommande deux :
  2. On s’assure qu’on est bien propriétaire de son domaine, site et contenu et qu’on a accès à son administration, indispensable pour opérer l’optimisation technique et sémantique, et surtout suivre et piloter sur Google analytics !
  3. Choisir ses mots clés de positionnement et valider la pertinence par rapport aux requêtes de recherche des internautes avec les outils Google à disposition comme : https://adwords.google.fr/KeywordPlanner 
  4. Analysez vos concurrents : l’idée n’est pas de faire comme eux, mais plutôt d’identifier de quelle manière vous pouvez vous démarquer par rapport à eux, sur quels mots clés vous pourriez vous positionner d’une manière plus pertinente et plus contextuelle (suite de mots…).
  5. Mettez en place une feuille de route pour travailler sur les 4 éléments essentiels d’optimisation cités plus haut.

Jusqu’ici, sans être expert, vous êtes en mesure d’établir un état des lieux de votre référencement naturel et les points d’amélioration concrets nécessaires pour un meilleur positionnement. A ce stade, vous avez compris également que la structure d’un site est aussi importante que son contenu. D’où l’intérêt d’avoir un blog par exemple.

La suite est plus technique et doit se référer à une véritable gestion globale du « présentiel » sur Internet. Nous abordons cette dimension et l’optimisation du « contenu » dans l’épisode 2 de notre guide « le SEO pour les nuls » : Guide, le SEO pour les nuls (épisode 2).

3 thoughts on “Guide : le SEO pour les nuls (épisode 1)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *