Comment Commsoft s’est hissée en 1ère page Google… sans aucun référencement payant.

Il faut en premier lieu préciser sur quelle requête : « script appel ». Normal, Commsoft est expert de la prospection téléphonique BtoB. Il n’y a pas de trucage 😉 faites le test !

recherche commsoft google

L’objectif ici n’est pas de s’auto-congratuler, mais de vous démontrer par notre propre retour d’expérience pourquoi, et surtout comment nous avons entrepris cette réussite. Nous avons ici pour habitude d’être transparent sur notre savoir-faire, nos tactiques, afin que chacun puisse en bénéficier et les mettre en pratique.

 

Le premier ingrédient de cette réussite : le temps.

 

Et le temps c’est… Prendre le temps de réfléchir à sa stratégie. Depuis 18 ans que nous sommes acteurs de la prospection btob, un facteur commun reste récurrent à chaque demande de campagnes de téléprospection : l’urgence. Il faut les RDV pour demain !

Rien d’étonnant alors à ce que nous militions pour « l’anticipation ». Notre expertise et expérience ne nous donne pour autant pas de supers pouvoirs pour générer des leads qualifiés ou des RDV en un temps record… Nous n’avons ni boule de cristal (pour deviner votre cycle de vente), ni baguette magique (pour sortir vos RDV d’un chapeau). Même une campagne de téléprospection prend du TEMPS : pour préparer l’argumentaire, le script d’appel, former les téléopérateurs(trices), constituer le fichier cible… 7 prospects sur 10, nous appellent trop tard.

Une bonne stratégie est une stratégie à long terme. Il vous faut des RDV tout de suite ? Bien, on sait faire. Mais après ?

Organiser un blitz day en interne, par exemple, va forcément générer des leads et RDV. Mais une campagne unique, « one shot », verra l’effet de levier s’arrêter à l’arrêt de la campagne. Une campagne ad words également. C’est la récurrence qui fait le résultat. Anticiper et planifier régulièrement plusieurs campagnes alimentera régulièrement votre pipe. CQFD.

 

Le deuxième ingrédient : le contenu.

 

Vous en avez peut-être assez d’entendre parler de contenu, vous avez compris maintenant qu’il vous en FAUT. On n’attire pas des mouches avec du vinaigre. Evident ? Pas encore pour tout le monde…

Cet article est sensé vous faire la démonstration de notre positionnement en première page de Google sans référencement payant. Si nous n’avons pas déboursé un centime, comment pensez-vous que nous y sommes parvenus ? Pas de miracle : le contenu. Décorticage.

 

Etape 1 – Refonte de site internet + optimisation technique SEO + création du blog

objectif 1 : actualiser la technologie du site (WordPress + responsive) + SEO

objectif 2 : créer le levier technique de référencement naturel indispensable

 

Etape 2 – Définition du référentiel lexical (lire notre article le SEO pour les nuls)

objectif : définir le socle de la stratégie de contenu sur notre expertise métier

 

Etape 3 – Définition de la stratégie de contenu, définition de l’écosystème digital (quels réseaux sociaux, quels canaux…) et planning éditorial (lire notre article Quel contenu pour quel buying stage ?)

 

Etape 4 – Lancement stratégie de contenu + inbound marketing

objectif 1 : établir une empreinte digitale et apparaître dans le spectre d’achat des prospects par un référencement naturel et durable

objectif 2 : attirer les prospects, les qualifier, convertir et alimenter régulièrement le pipe commercial, livrer des RDV

 

Notre référencement naturel ne nous a rien couté mais a pris plusieurs mois. L’investissement humain et la stratégie de contenu sont les facteurs clés de la réussite. Google aime le contenu de qualité, les sites ayant une publication fréquente et régulière. Avant de vous lancer, évaluer bien vos ressources en interne (temps et humain), fixez-vous des objectifs réalisables et établissez une stratégie cohérente à long terme.

 

L’étape suivante est d’engager ses visiteurs web, les convertir en prospects. La réussite ne s’arrête donc pas là…

Guide : le SEO pour les nuls (épisode 2)

Nous avons vu dans l’épisode précédent, la définition et les bases du SEO ou référencement naturel. Nous avons vu également quelques règles indispensables pour être « Google friendly ». Je vais être honnête avec vous, ce n’est ni simple à mettre en œuvre, ni simple à expliquer. Au risque de vous décevoir, l’épisode 2 vise à vous présenter les outils requis que j’utilise personnellement au quotidien et aborde la notion de « contenu » comme base du trafic organique.

Mon objectif n’est pas de faire de vous un expert SEO, dans la mesure ou mon expertise dans ce domaine se limite aux bases techniques et qu’il s’agit d’une compétence à part entière, comme la conception de site par ailleurs. Il serait prétentieux de vouloir résumer en une seule page toutes les étapes et meilleures pratiques du SEO, vous trouverez suffisamment de ressources sur le web à ce propos ! Voici simplement une sélection de liens et outils que j’utilise au quotidien et vous recommande si vous décidez de vous attaquer à la partie technique du référencement.

Internet-icon article seo commsoft

Les outils SEO indispensables (et gratuits)

Un outil d’analyse du référencement très complet, sous forme d’une extension à installer directement dans votre navigateur (Firefox, Chrome ou Safari). Il vous permettra d’analyser votre site (ou celui de vos concurrents!) et de repérer tous les facteurs impactant votre référencement.
SEO Quake (google chrome)

Google icon article seo commsoft

Un outil d’analyse des données structurées, informations présentes dans vos pages qui sont structurées de manière à ce que Google puisse les exploiter facilement.
Developers google testing tools

Un outils de test de vitesse de chargement de votre site. Un site trop long à charger fait fuir les visiteurs !
Developers google page speed

Outil d’analyse d’indexation Google : chaque fois que vous publiez un contenu, il faut l’indexer afin que les robots des moteurs de recherche le parcourent et le référencent (Googlebot chez Google). L’index correspond à la base de données Google. Voici pour exemple l’indexation de notre propre site :

indexation google commsoft
Les incontournables outils google analytics

http://www.google.fr/intl/fr/analytics/
et Webmaster tools (pour les mots clés et requêtes de recherche)
http://www.google.fr/webmasters/

Pour voir ce que font vos concurrents et la tendance des recherches

http://fr.similarsites.com/
Google trends

Et bien entendu : Le guide SEO par Google

 

image requete de recherche mots clés commsoft

L’épisode suivant traitera du référencement dans son approche « contenu », car comme je l’ai déjà expliqué, la sémantique a beaucoup d’importance, pour vos lecteurs d’une part et pour Google bien entendu. En préambule, il faut comprendre ce qu’on entend par « contenu ». Le contenu constitue l’essentiel du « trafic organique », un processus lent et laborieux.

Première question… Qu’est-ce que le trafic organique ?

Nous cherchons à améliorer le référencement naturel, obtenir un meilleur classement dans les suggestions de résultats d’un moteur de recherche. Bref, Google va plus ou moins suggérer votre site en fonction de sa pertinence de contenu par rapport aux mots clés de recherche de l’internaute.

En clair pour être « Google friendly » : bien choisir ses mots clés et bien rédiger, mais pas que… ce serait trop simple, voici donc le point de départ de la stratégie de contenu ! Enfin vous allez comprendre ce que sont les termes « content management » ou « content marketing » très en vogue en ce moment. Cette stratégie s’avère très efficace mais demande une bonne préparation préalable qui revient aux fondamentaux du marketing. On ne le dira jamais assez, revenez aux fondamentaux, posez-vous les bonnes questions. Et là, vous vous demandez ce que le marketing vient faire dans un article sur le référencement naturel… Ce qui est évident pour certains ne l’est pas forcément pour tous. Voyez votre site internet comme un support de communication, et comme toute communication, il s’agit d’en définir les axes et le socle de départ :

  1. Qui est ma cible ? Mon client idéal ?
  2. Quels mots, quels sujets, quelles recherches fait mon client idéal sur internet ?
  3. Quelle est ma valeur ajoutée ? Mon point fort ?
  4. Quels types de contenus préfèrent ma cible ? Quels canaux utilise-t-il de préférence ?
  5. Quelle est la personnalité, l’identité, le style de mon produit, de mon entreprise ?
  6. De quelles ressources internes je dispose : temps, outils, qualités rédactionnelles… ?

 

Je vous détaillerai dans le prochain épisode ces 6 étapes de la stratégie de contenu pour un bon SEO. En attendant, un peu d’humour !

 

source webmaster-referencement

 

Pour aller plus loin : une liste sympa d’outils SEO gratuits pour booster vos performances web

Guide : le SEO pour les nuls (épisode 1)

Le SEO pour les nuls (épisode 1) ou petit guide pour expliquer à votre patron pourquoi ce n’est pas si simple…

 

Vous n’êtes ni un expert du web, ni un geek de la génération Y. Vous lisez et entendez parler régulièrement de « SEO » ou « Référencement naturel ». On vous dit que votre site n’est ni optimisé SEO ni responsive. La responsable marketing vous restitue des statistiques analytics et vous vante le positionnement Google de votre concurrent principal. Vous savez que la génération de leads se passe principalement sur Internet. Bref, vous savez tout cela mais vous avez l’impression de lire du charabia : ce guide est pour vous.

La prospection téléphonique est l’ADN de Commsoft. Soucieux d’être toujours plus qualitatif dans l’aide au développement commercial, Commsoft a opéré sa transformation digitale dans un seul but : fournir plus de RDV et de leads qualifiés en combinant l’appel sortant et la génération de leads entrants. Qui dit « transformation digitale », dit « SEO » et marketing digital.

Nous ne ferons pas de vous ici un expert SEO mais aborderons les éléments de base à connaître pour être « Google friendly », vous familiariser avec le référencement naturel et pouvoir à l’occasion briller à la prochaine réunion !

icone internet article SEO pour les nuls

Qu’est-ce que le SEO ?

Search Engine Optimisation : Référencement naturel, s’oppose donc au référencement payant (SEA que nous aborderons dans un autre article) et compose l’une des actions visant à améliorer la visibilité et le trafic d’un site internet en améliorant son positionnement dans les moteurs de recherche.

Pourquoi faire ?

Le but est de positionner son site ou ses pages web sur les mots-clés correspondants aux requêtes tapées par les internautes. Dans la mesure où il existe des milliers de sites correspondants aux mêmes mots clés que vous, toute la difficulté est donc de maintenir un bon positionnement sur le long terme. Plus de 90% des recherches internet sont effectuées via Google. Ainsi les critères de référencement de Google seront la priorité de tout site internet qui souhaite référencer son site.

Comment faire ?

Il existe un certain nombre de techniques, qui relèvent pour la plupart d’un savoir-faire d’expert, mais en appliquant quelques règles de base lors de la conception d’un site par exemple, vous limiterez les efforts sur le long terme car c’est une activité avant tout chronophage. Le référencement naturel s’oppose au payant et nécessite essentiellement du temps !

Ce qu’il vous faut pour un bon SEO :

  • Un site responsive ou site web + version mobile
  • Du contenu riche et de qualité
  • Google analytics et webmasters tools (ça c’est déjà un peu technique…)
  • Un accès au back office en tant qu’administrateur du site internet (évident, et pourtant…)
  • Du temps et de la patience !

icone google article SEO pour les nuls

Comment être « Google friendly » ?

Google prend en compte 4 éléments essentiels pour qu’il vous aime et vous référence :

  1. La sémantique

    Bien choisir ses mots clés. Par exemple, est-ce mieux pour moi de me positionner sur le terme « prospection commerciale » ou « génération de leads » ? Ou bien encore « marketing digital » ? Il faut s’assurer que vous vous positionnez sur les termes que recherchent réellement les internautes, voire sur une suite de mots tels que « SEO pour les nuls » plutôt que « SEO » uniquement.

  2. L’optimisation du contenu

    Il ne suffit pas de bien choisir ses mots, il faut savoir rédiger et être pertinent quant à une recherche éventuelle sur un thème donné. Bien écrire signifie que le texte répondra aux attentes et recherches des internautes, sera assez étoffé, dense et complet.

  3. L’optimisation technique

    Elle consiste à optimiser techniquement son site. J’entends par là dans la structure même du site, son architecture, indexation, balisage, images, code…etc.

  4. Le linkbuilding

    Le linkbuilding, c’est la popularité d’un site. Google se base sur le nombre de liens entrants et sortants qui réfèrent à votre site et donc à sa popularité. Plus vous aurez de liens (pertinents) pointant vers votre site, plus google jugera de votre intérêt en terme de suggestions. Si votre concurrent à 2000 liens et votre site seulement 30, Google jugera le site de votre concurrent plus pertinent que le vôtre. Il ne s’agit pas de jouer uniquement sur la quantité, mais également la qualité des liens.

Les pénalités principales Google à connaître :

  • Les sites ayant un ratio nombre de pages / qualité des pages trop faible
  • Le linkbuilding des sites s’il s’avère trop artificiel
  • La duplication des contenus inutiles
  • Les animations flashs, pas de sitemap
  • La rapidité de chargement sur différents supports

Par quoi commencer ?

  1. On audite son site : soi-même ou via un expert, auditer permet de savoir ce qu’il y a à améliorer et comprendre l’ampleur du chantier à mettre en oeuvre. Il existe beaucoup d’outils gratuits sur la toile mais je vous en recommande deux :
  2. On s’assure qu’on est bien propriétaire de son domaine, site et contenu et qu’on a accès à son administration, indispensable pour opérer l’optimisation technique et sémantique, et surtout suivre et piloter sur Google analytics !
  3. Choisir ses mots clés de positionnement et valider la pertinence par rapport aux requêtes de recherche des internautes avec les outils Google à disposition comme : https://adwords.google.fr/KeywordPlanner 
  4. Analysez vos concurrents : l’idée n’est pas de faire comme eux, mais plutôt d’identifier de quelle manière vous pouvez vous démarquer par rapport à eux, sur quels mots clés vous pourriez vous positionner d’une manière plus pertinente et plus contextuelle (suite de mots…).
  5. Mettez en place une feuille de route pour travailler sur les 4 éléments essentiels d’optimisation cités plus haut.

Jusqu’ici, sans être expert, vous êtes en mesure d’établir un état des lieux de votre référencement naturel et les points d’amélioration concrets nécessaires pour un meilleur positionnement. A ce stade, vous avez compris également que la structure d’un site est aussi importante que son contenu. D’où l’intérêt d’avoir un blog par exemple.

La suite est plus technique et doit se référer à une véritable gestion globale du « présentiel » sur Internet. Nous abordons cette dimension et l’optimisation du « contenu » dans l’épisode 2 de notre guide « le SEO pour les nuls » : Guide, le SEO pour les nuls (épisode 2).

Référencement naturel – SEO

Son absence de coûts fixes, son faible investissement de départ et son bon taux de retour sur investissement font du SEO le socle de toutes stratégies d’acquisition de trafic.

Parce que les liens naturels recueillent 80 % des clics par recherche et qu’ils fournissent les meilleurs taux de conversions, le référencement naturel est incontournable pour les entreprises qui veulent développer leurs chiffres d’affaires.

Commsoft donne de la visibilité à vos sites internet et propulse votre visibilité sur le moteur de recherche.

Le référencement naturel est un ensemble de techniques (développement web et création de contenu) optimisant l’indexation et le classement de vos pages dans les moteurs de recherche.

Il s’agit d’un travail nécessitant des compétences en développement web, en création de contenu et surtout une veille constante des dernières évolutions des algorithmes des moteurs de recherche.

Le référencement naturel est une activité chronophage, techniquement exigeante que peu de nos clients peuvent réaliser en interne. Le SEO demande du temps, de la patience et une forte technicité pour obtenir des résultats probants.

Le référencement est notre axe de départ pour toutes stratégies de création de trafic, car il ne met pas en péril la rentabilité de la valeur client. Son coût est fonction de l’investissement de départ par conséquent le coût par clic (cpc) diminue avec le nombre.

C’est la seule stratégie qui génère du trafic qualifié à moindres coûts et qui récolte le trafic sans augmenter la charge de travail ni les coûts en référencement.

Intégré dans une stratégie globale d’acquisition, c’est le premier axe d’amélioration de la génération de leads entrants sur le web.